Les meilleures patatas bravas de Barcelone sont chez Tomas


Moins de 2 mois avant mon départ de Barcelone, je suis trop sympa : je vous livre la bonne adresse pour vous goinfrer de patatas bravas.

El Tomas

L’endroit est TYPIQUE. Le serveur principal, tout droit sorti du film les triplettes de Belleville est un gros dur. Chez lui, c’est à la bonne franquette. Une façon de débarrasser unique : il balance tous les restes par terre. On se croirait en Suisse. Une fois assis, il vient vous voir. De nature directe, l’ours se passe des formules de politesse et vous salue d’un « Quééé? ». Autant aller à l’essentiel : « patatas bravas » (le « por favor » est en option)

Elles sont parfaites, le goût est là, ça dégouline de sauce romesco. Authentiques. Alors, allez – y, ca vaut le coup si vous êtes à Barcelone pour plus de 2 jours.

Prix : ridiculement bas, Viva España ! (1,95€ la ration de patatas)

Train : Sarria (c’est le seul hic, c’est un peu éloigné du centre)

Adresse : C/ Major de Sarrià, 49
08017 Barcelona, Spain
tél : 932 031 077

Attention, de mémoire, c’est fermé le mercredi. 😦

PS : après un bon fou rire pour avoir commandé des bougnouls (les hispanophes devraient comprendre Bunyoles = beignets),  je tiens à signaler qu’ils sont très bons.

meilleures patatas bravas, Barcelone
Le serveur à ne pas louper
Publicités
Les meilleures patatas bravas de Barcelone sont chez Tomas

Chocolate con churros à Barcelone


La gourmandise n’est pas un vilain défaut.

  • C’est une très bonne excuse pour une sortie entre amis.
  • C’est tellement bon, il faut savoir se faire plaisir de temps en temps
  • De toute façon, on va tout dépenser à la plage en une partie de beach volley…. alors quoi?

La cuisine espagnole ne se résume pas qu’à l’utilisation de la friture, mais ce n’est pas avec cet article que je vais vous convaincre.

Petite anecdote sur le gras : il ne faut pas en avoir peur. D’après une amie québecoise, c’est grâce au gras que le cerveau humain s’est développé. Et dixit les fermiers tourangeaux de mon enfance : « Dans le cochon, ce qui est bon c’est le gras. Ça lui donne tout son goût ». Pas totalement faux, n’est ce pas? Mais revenons en à nos moutons, je devais vous parler du chocolate con churros.

Le chocolat chaud en Espagne est bien 10 fois plus épais qu’en France. Autant dire qu’après une petite tasse, on est très vite calé. Mais le petit plus pour faire passer tout ça, c’est de tremper des churros dedans, vous savez, ces longs beignets bien fat et bien sucrés. Une vraie tuerie calorifique, mais tellement jouissive qu’elle en vaut la peine.

2 adresses à retenir pour tenter l’expérience : Valor et Granja la Pallaresa

– Valor : la meilleure des deux adresses pour ce qui est du goût. Une valeur sûre. Mon adresse préférée.

Adresse : C/ Tapineria, 10 (juste derrière la cathédrale)
tel : 934 876 246
prix : 4,5 euros

– Granja la Pallaresa : Très tradi, vaut le coup d’être vu et testé. C’est un lieux de rencontre où se mélange toute la faune barcelonaise : catalans, grand parents, petits couples, touristes… tout le monde y est. Le cadre est typique, mais je trouve que leur chocolat manque un peu de goût, c’est bien dommage, et leur churros sont 2 fois plus petits que chez valor. Le petit plus : leur chocolat suizo = une avalanche de crème chantilly sur le chocolat chaud.

Adresse : C/ Petritxol, 11
tél : 933 022 036
prix : 4 euros


Chocolate con churros à Barcelone

Restaurant de poisson extra frais : La Paradeta


La Paradeta

Un très grand classique à Barcelone.

Le concept : on entre dans le restaurant (venir à 20h, sinon après la queue est longue), on choisit son/ses poissons (ex : 300 gr de calamars, 2 homards, 1 steak de thon, et 10 gambas), option salade (franchement pas exceptionnelle), on commande les boissons (bouteille de vin à 7 euros… ), et les sauces (aioli et romesco vont très bien), puis on paye le tout, on va s’assoir avec un numéro (10 par exemple), et on attend que le cuistot nous appelle pour récupérer les poissons.

C’est bon, c’est frais, et ce n’est vraiment pas cher. Ex : un steak de thon = 7 euros.

Mon coup de coeur c’est le steak de thon « poco hecho » qui fond sous la langue. Alors oui, l’espèce est en voie de disparition, donc on évite d’aller à la paradeta tous les 2 jours.

Le restaurant ne prend pas de réservations, alors vraiment, il faut y être à l’ouverture pour éviter la queue.

http://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g187497-d887372-Reviews-La_Paradeta-Barcelona_Catalonia.html

http://www.laparadeta.com/

http://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g187497-d887372-Reviews-La_Paradeta-Barcelona_Catalonia.html

Restaurant de poisson extra frais : La Paradeta